Réponse du chercheur à la chercheuse

Pas assez payés les chercheurs en France? Le sujet nous turlupine alors on y revient. Témoignage d’un enseignant-chercheur à l’appui. « La comparaison internationale du traitement des chercheurs et enseignants-chercheurs est délicate (voir un peu osée) car le métier est radicalement différent. Un enseignant chercheur d’Harvard, pour reprendre la comparaison, est noté par ses étudiants et a une obligation de résultats extrêmement forte en matière de recherche. Nombreux sont ceux qui doivent travailler très tard (>70-75 ans) car leur retraite n’est pas non plus la même. Leur métier est extrêmement stressant. Je préfère largement être MCF (maître de conf.) en France à 2,5KE/mois que Assistant Professor (l’équivalent) de l’autre côte de l’Atlantique à 10KE/mois… Par ailleurs, notre statut est plus rigide car en France nous distinguons chercheurs et enseignants-chercheurs, ce qui n’est pas le cas dans la plupart des autres pays, USA y compris. Il est alors extrêmement difficile de devenir chercheur (par ex au CNRS) car on a relativement moins d’utilité, du fait que l’on enseigne pas. Cela dit tu as raison sur le fond : quand on compare le régime des chercheurs et enseignants-chercheurs avec celui des hauts-fonctionnaires, l’écart est énorme. Une piste: dans mon UFR nous sommes en sur-effectif de 30%… Le nombre d’étudiants varie fortement sur 30 ans, tandis que celui des enseignants-chercheurs est relativement rigide sur cette même période. Les salaires ne peuvent donc pas vraiment évoluer tant la masse salariale est importante et rigide à la baisse. Il est possible que la contrepartie soit le manque de personnels dans certains labos, je ne sais pas. Ce qui est vrai en revanche c’est la grande précarité des jeunes chercheurs/enseignants-chercheurs, qui est le corollaire de la surprotection dont bénéficient leurs aînés. Enfin, il faut noter que quand on devient Professeur des universités, on devient de fait haut-fonctionnaire avec la rémunération qui va avec. Cela intervient néanmoins assez tard dans une carrière, l’âge moyen auquel un MCF accède au statut de PR doit avoisiner les 45-50 ans facile. Perso ça m’arrive de me sentir dévalorisé dans mon métier, mais ce n’est pas parce que je trouve mon salaire trop bas. C’est plutôt la réputation de l’université qui a énormément souffert (pêle-mêle): des mouvement étudiants, de la baisse du niveau des étudiants, des abus des enseignants chercheurs dont la grande autonomie s’est longtemps traduite (et continue sans doute de se traduire) par des performances faibles à la fois en enseignement et en recherche, de la trop grande rigidité de l’administration dans les universités et des problèmes de gouvernance en général. Toutefois, cela est propre à l’université, pas au monde de la recherche, mais la recherche se fait de plus dans les universités en France. C’est aussi pour cela qu’il est difficile de devenir « juste chercheur ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s